Le syndrome fémoro-rotulien : le courroux des genoux

Le syndrome fémoro-rotulien : le courroux des genoux
mai 31, 2016 Yvon Robert

Le syndrome fémoro-rotulien se caractérise par l’irritation des cartilages de l’articulation du genou, entre l’os de la cuisse (appelé fémur) et la rotule.

Il survient notamment lorsqu’on sollicite cette articulation de manière abusive; par exemple, en augmentant subitement l’intensité d’un exercice. Les sportifs sont d’ailleurs particulièrement sujets à ce type de pathologie.

Il peut aussi être le résultat d’un mauvais alignement entre la rotule et le fémur, un problème qui est souvent de nature héréditaire.

À quels symptômes reconnaît-on le syndrome fémoro-rotulien?

Le principal symptôme du syndrome fémoro-rotulien est une douleur ressentie dans la région de la rotule et à l’avant du genou. La douleur peut être aigue et occasionnelle, ou chronique.

Au départ, cette douleur est surtout ressentie après l’activité physique. Toutefois, si on néglige de la traiter, elle risque de s’intensifier et de freiner le mouvement.

Les autres symptômes fréquents incluent :
• des crépitements et des craquements, parfois bruyants, dans le genou
• une douleur à la rotule en position assise lorsqu’il n’y a pas assez d’espace pour allonger les jambes; par exemple, au cinéma – d’où le nom de «signe du cinéma» attribué à ce symptôme
• une douleur qui amplifie lorsqu’on emprunte des escaliers ou qu’on s’accroupit
• à l’occasion, la sensation que le genou flanche soudainement
• dans de rares cas, une enflure ou un œdème léger.

Qui risque le plus d’être touché par le syndrome fémoro-rotulien?

Les troubles musculosquelettiques résultent généralement d’une surutilisation des articulations, par exemple, en répétant les mêmes gestes trop fréquemment ou en maintenant une posture de manière prolongée. En ce qui concerne le syndrome fémoro-rotulien, sont plus particulièrement à risque:
• les sportifs, notamment les joggeurs, les cyclistes, les joueurs de soccer, de basketball et de volleyball, les danseurs – bref, tous les sports qui sollicitent les genoux ou qui exigent beaucoup de sauts
• les électriciens, maçons, plombiers, poseurs de revêtements de sol, jardiniers, soit toutes les personnes qui travaillent en position accroupie, agenouillée ou qui portent de lourdes charges
• les livreurs et les facteurs qui sont forcés d’emprunter régulièrement des escaliers.

Comment soigne-t-on le syndrome fémoro-rotulien?

Il est important de noter qu’une douleur au genou devrait amener à consulter un médecin sans tarder afin d’obtenir un diagnostic précis qui vous permettra ensuite d’entreprendre rapidement un traitement adapté à votre condition. Plus vous retardez le traitement, plus il sera ardu. En négligeant de soigner un syndrome fémoro-rotulien, vous risquez de voir vos symptômes s’aggraver et d’en subir les répercussions sur d’autres articulations.

En phase aigue

En général, la phase aigüe suit de près une blessure et peut durer une dizaine de jour. Le traitement consiste, dans un premier temps, à réduire l’inflammation et à soulager la douleur par quelques moyens très simples.

Le repos

Si votre genou est douloureux et enflé, le repos est de mise. Cela signifie qu’il faut impérativement réduire la fréquence des activités qui provoquent la douleur.

La glace

Appliquez un sac de glace ou une compresse de gel froide sur votre genou pendant 15 minutes, deux fois ou plus par jour ainsi qu’après toute activité sportive.

Les anti-inflammatoires

Lorsque la douleur est très vive, un médicament anti-inflammatoire peut vous soulager. Notez cependant que les médicaments anti-inflammatoires ne doivent pas être consommés sur une longue période. Si la douleur persiste, une consultation médicale s’impose.

En phase de réadaptation

Pour enrayer définitivement le syndrome fémoro-rotulien, il faut renforcer les muscles de la cuisse (appelés quadriceps) afin d’en rééquilibrer les forces et de leur permettre de maintenir la rotule dans l’espace qui lui est réservé. Selon le diagnostic établi, votre médecin pourra vous orienter vers un spécialiste ou vous conseiller le port d’une orthèse.

La physiothérapie

Dans les cas plus graves, la physiothérapie est souvent recommandée. Après avoir effectué une évaluation complète de votre condition (notamment votre souplesse, votre force musculaire, votre démarche ainsi que la stabilité et l’alignement de votre genou), un physiothérapeute sera en mesure de vous proposer les traitements thérapeutiques et les exercices de renforcement dont vous avez besoin.

Les orthèses

Des orthèses pourraient également vous être conseillées.

Les orthèses plantaires

Votre médecin choisira peut-être de vous orienter vers un spécialiste capable de vous fabriquer des orthèses plantaires sur mesure. Le port d’orthèses plantaires permet de stabiliser et de réaligner la cheville, la jambe, le genou et la hanche. Ainsi, en présence d’un syndrome fémoro-rotulien, elles contribuent à maintenir un bon alignement et à atténuer les symptômes.

Les orthèses du genou

Dans les cas plus sévères, l’orthèse de genou est parfois prescrite. Elle contribue notamment à stabiliser le genou et la rotule ainsi qu’à protéger l’articulation lorsque vous marchez ou pratiquez une activité sportive.

L’exercice

L’arrêt complet de toute activité physique n’est jamais suggéré puisque le cartilage se régénérerait moins bien. Les sports indiqués sont ceux qui n’exigent pas trop d’efforts au niveau du genou, parmi lesquels la natation, le jogging modéré, la marche lente et le patinage.

POUR POUSSER PLUS LOIN
http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=troubles_musculosquelettiques_genou_pm
http://www.cliniquedupiedequilibre.com/problemes-de-pieds/douleurs-aux-genoux/syndrome-femoro-rotulien

Produits suggérés

  • Image_WEB_395

    Compresse ultra confort Gel-Pak™ chaude et froide – Cou et épaules

    CONÇU POUR SOULAGER LES DOULEURS DU COU ET DES ÉPAULES Cette compresse thermothérapeutique peut être utilisée chaude ou froide.  Elle est recouverte d’une pochette lavable pour protéger la peau contre tout contact direct avec la compresse et pour retenir l’eau permettant ainsi un traitement par la chaleur humide.  Lorsque placée sur le cou et les épaules, la compresse permet une action ciblée.  Sa forme allongée et son attache Velcro® permettent à la compresse de bien rester en place. La formule unique de gel assure la souplesse permanente de la compresse. Lorsque froide, elle permet de soulager efficacement les brûlures superficielles, les entorses ou bien les inflammations. Lorsque chaude, elle apaise la douleur due aux crampes, à la fièvre ou les maux attribuables à la tension et au surmenage. Conservez au congélateur pour usage froid. Réchauffez au micro-ondes pour usage chaud. Caractéristiques :
    • Action ciblée sur le cou et les épaules
    • Formule unique de gel assurant la souplesse permanente de la compresse
    • Compresse réutilisable
    • Attache en Velcro® pour maintenir en place la compresse
    • Pochette lavable à la machine incluse
    • Non-toxique
    Thérapie par le chaud  Recommandée pour atténuer la douleur due aux contractions musculaires, aux articulations, aux courbatures, aux spasmes et aux crampes. Améliore l’élasticité des tissus, incluant les muscles et tissus conjonctifs. Préparation : 1 minute au micro-ondes Application : 12 minutes MINIMUM à 15 minutes MAXIMUM Thérapie par le froid  Recommandée dans le traitement d’inflammations, d’entorses, de déchirures, de contusions, d’enflures et d’arthrose. Préparation : 2 heures au congélateur Application : 20 minutes
  • Image_WEB_9449

    Orthèse articulée pour genou

    ,
    Conçue pour fournir un support ferme durant l’activité physique. L’orthèse articulée pour genou épouse la forme du genou et procure confort et facilité de mouvement. Les charnières latérales articulées offrent stabilité et sécurité, alors que le coussin amovible empêche la compression directe sur la rotule. Spécialement conçue pour soutenir les entorses de cisaillement et les blessures impliquant les ligaments croisés antérieurs (LCA). Cette attelle peut aussi être portée pour plusieurs problèmes impliquant la rotule tels que la chondromalacie, la tendinite de genou, la subluxation ou la dislocation du genou. Le néoprène retient la chaleur du corps afin de stimuler la circulation sanguine, réduit les spasmes musculaires et assouplit l'articulation. Caractéristiques
    • Les charnières amovibles procurent une extension de 180° pour un positionnement sur mesure
    • Ouverture rotulienne avec guide amovible
    • Dégagement total de l’arrière du genou facilitant la flexion
    • Néoprène avec nylon brossé et ratine à l’intérieur
    • Le coussin amovible empêche la compression directe sur la rotule
    • Procure une meilleure stabilité de la rotule
    • Soutien ferme
    • Ajustement facile
    • Couleur : noir
    Fabriquée : de néoprène recouvert de nylon brossé avec intérieur en ratine. Indications
    • Traitement de différents problèmes reliés à la rotule dont la chondromalacie, la tendinite, la subluxation ou la dislocation de celle-ci
    • Pratique sportive: sports de raquette, sports de ballon, jogging, vélo
    • Travaux lourds
    • Marche
  • Image_WEB_9441

    Genouillère avec stabilisateurs

    ,
    Conçu pour fournir un support ferme durant l’activité physique. La Genouillère avec stabilisateurs peut être portée pour plusieurs problèmes impliquant le genou tel que : la chondromalacie, la tendinite de genou, la subluxation ou la dislocation du genou. Le néoprène garde la chaleur du corps, favorisant ainsi la circulation sanguine et gardant les muscles flexibles. Il reste efficace même quand il est mouillé et n’absorbe pas d’eau. Caractéristiques
    • Support de type manchon
    • Les attaches en Velcro® gardent le manchon en place et ajoutent de la stabilité
    • Deux spirales sur chaque côté
    • Munie d’un coussin en polyéthylène qui empêche la compression directe sur la rotule
    • Néoprène perforé avec nylon non-brossé à l’intérieur
    • Couleur : noir
    Fabriquée : de néoprène professionnel perforé recouvert de nylon non-brossé. Indications
    • Entorse
    • Implication rotulienne
    • Usage post-traumatique
    • Sports de raquette, sports de balle, vélo, randonnée
    • Problèmes variés tel que : la chondromalacie, la tendinite de genou, la subluxation ou la dislocation du genou
    • Activités impliquant le soulèvement d’objets lourds